Je suis les conseils de Christine Calvet, naturopathe, à la lettre. Aussi, quand elle dit de faire une cure de gelée royale, je cours en acheter.

 

J'ai donc commencé un week-end. Premier jour : nausée. Deuxième jour : nausée. Troisième jour, un lundi, au travail : idem.

Vu que je n'attends pas d'heureux événement, il fallait que je me rende à l'évidence, je ne supporte pas la gelée royale. Tare héréditaire, ma mère étant dans la même situation.

Qu'à cela ne tienne, si je ne peux pas bénéficier de tous les bienfaits de la gelée royale par voie interne, je vais tenter de l'incorporer dans une crème pour bénéficier de tous les bienfaits par voie externe.

Le dosage que j'ai choisi est 2%, par facilité, la cuillère-dosette fournie avec le pot représentant 1gramme.

20130122_152621

Pour 50ml, il faut :

  • 18ml d'hydrolat de verveine : son odeur est rafraîchissante, et affine le grain de peau

  • 18ml d'eau minérale

  • 10 ml de macérât de bellis : tenseur

  • un brin d'huile de bourrache, facultatif, 3ml : régénératrice cutanée, rend la peau plus souple et plus tonique – on peut s'en passer et mettre 3ml de plus de macérât ou d'une autre huile végétale

  • 5 gouttes d'huile essentielle de bois de rose : anti-âge, alliée de toutes les peaux

  • 3 grammes de cire émulsifiante n°2 pour une texture onctueuse

  • 9 gouttes de cosgard (conservateur)

  • la fameuse gelée royale  (1gramme) ; stimule la synthèse du collagène, anti-âge,  hydrate, purifie et régénère la peau

( vous trouverez tous les ingrédients en magasin bio, pharmacie ou sur des sites  spécialisés dans la confection des cosmétiques maison)

Dans une casserole, faire chauffer au bain marie :

  • un premier récipient en verre, type pot de yaourt, contenant l'hydrolat

  • un deuxième récipient en verre contenant les huiles et la cire émulsifiante.

Quand les deux sont à 70° ( astuce : l'hydrolat arrivera à 70° quand la cire contenue dans l'autre récipient sera fondue, et l'huile environ 2 à 3 minutes après la fin de la fonte de la cire), verser l'eau dans l'huile et TOUILLER sans s’arrêter pendant 3 minutes dans un bain marie d'eau froide, sans trop intégrer d'air (pas comme une mayo, donc).

Puis touiller pendant 3 minutes à température ambiante.

Rajouter alors la cuillère de gelée royale, l'huile essentielle et le conservateur.

Résultat : une crème avec une odeur super agréable grâce à la verveine et à l'huile essentielle. Par rapport aux crèmes réalisées précédemment, la texture est plus onctueuse et pénètre plus facilement. La peau est douce, nourrie. Il n'y a aucun toucher gras. Et le matin, il me semble avoir moins de cernes, malgré mes dernières nuits fort agitées pour cause de mini-chevaliers grippés.

20130122_151743

Bref, je pense garder cette recette en mémoire pour en refaire très très prochainement.