En 2011, j'ai suivi une formation pour apprendre à créer mes propres recettes de produits cosmétiques (http://www.ipal-formation.com).

En première partie, on a étudié les différents ingrédients : composition, utilisation, pourcentage, interactivité etc.

Puis ensuite notre prof nous a demandé de créer une recette d'un produit cosmétique de notre choix de A à Z... J'ai choisi de créer un déodorant. Et vu qu'il marche toujours très bien, je n'ai jamais tenté de modifier la recette.

Les ingrédients pour 50ml :

20130624_200342

  • phase acqueuse : hydrolat de menthe et/ou de lavande (ou infusion, ça marche aussi très bien, mais attention, ça risque de colorer le linge blanc – à utiliser ce préférence lors de port de vêtement sans manche ) = 42ml

  • alcool : 1ml (celui de la pharmacie ou vodka)

  • gélifiant : 0,5 gramme de gomme guar (se trouve dans tout magasin bio)

  • argile blanche : 2 grammes

  • huiles essentielles : 20 gouttes de palmarosa, 10 gouttes de géranium rosat, 10 gouttes de menthe poivrée, 10 gouttes de cyprès toujours vert (soit en tout environ 3% - vous pouvez monter jusqu'à 4%, soit environ 15 gouttes de plus)

  • solubisisant : 4,5ml de solubol (soit en tout 9%, c'est à dire trois fois la quantité totale d'huiles essentielles) – si vous n'avez pas de solubilisant, allez voir une petite astuce en fin d'article pour s'en passer

  • conservateur : 10 gouttes (extrait de pépins de pamplemousse, cosgard, etc) – si vous n'en avez pas, mettez votre déo au frais et utilisez-le dans les 10 à 15 jours.

 

Réalisation :

Mélanger l'hydrolat ou l'infusion avec l'argile, puis rajouter la gomme guar. Laisser poser une dizaine de minutes.

Pendant ce temps mélanger les huiles essentielles avec le solubol, ce qui va permettre de solubiliser les huiles essentielles dans l'eau par la suite.  La bonne quantité pour obtenir une solubilisation optimum est une dose d'huile essentielle pour trois doses de solubilisant.

Ajouter alors le mélange d'huiles essentielles à l'eau gélifiée, puis l'alcool et le conservateur.

Transférer dans un roll-on de récup (il suffit de faire « sauter » la bille d'un déo classique à l'aide d'un couteau) ou dans un vaporisateur.

Voici le résultat :

20130624_200845

Testé sur l'homme et la famille proche, et adopté immédiatement par tout le monde, avec une efficacité qui tient super bien toute la journée, même pour les personnes transpirant beaucoup.

NB : ce déo n'est pas un anti-transpirant, il empêche les mauvaises odeurs, mais ne stoppe pas la transpiration, ce qui est beaucoup plus sain.

NB 2 : si vous n'avez pas de solubilisant, mélanger 4,5ml d'alcool aux huiles essentielles, puis intégrer dans l'hydrolat gélifié. Il faudra par contre secouer avant chaque utilisation.

NB 3 : si vous n'avez pas le temps, mettez simplement une goutte d'huile essentielle de palmarosa sur chaque aisselle. J'ai testé, ça marche, et en plus ma collègue m'a dit qu'en entrant dans mon bureau, on avait l'impression de rentrer dans un champs de fleurs....