J’ai mis très longtemps à me décider : trop compliqué, trop de calculs, trop peur de me brûler au 3ème degré…

Puis finalement, je me suis lancée pendant les vacances scolaires : la descendance étant partie une semaine chez les ascendants, je pouvais me concentrer, calculer et réfléchir !

huile et soude

Pour des savons par saponification à froid, il suffit de deux ingrédients : de l’huile végétale et de la soude caustique. J’ai pris de l’huile d’olive pas bio, pas chère, pas française (pour ne rien regretter en cas de gros loupé) et de la soude caustique liquide à 30,5% que l’on trouve dans les magasins de bricolage. Il me restait également de l'huile de coco un peu vieille, donc j'ai décidé de l'intégrer à ma recette.

Pour les quantités, je suis allée sur le site d'aroma-zone qui a un calculateur très simple d'utilisation (http://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/la-saponification-a-froid)

Et voila ma recette : 200 g d'huile d'olive, 50g d'huile de coco, 112g de soude , puis 12g d'huile d'olive à rajouter à la fin pour obtenir un savon surgras.

C'est là que cela se corse un peu : il faut verser la soude dans le mélange huileux, sans s'éclabousser car forcément la soude ça brûle. Puis mixer jusqu'à ce la pâte devienne plus épaisse. C'est à ce moment que l'on peut rajouter les 12 grammes d'huile d'olive en plus, j'ai rajouté également une cuillère de miel, un peu de curcuma et quelques gouttes d'huile essentielle de palmarosa.

Quand la pâte est bien épaisse, il suffit de la verser dans un moule en silicone. Puis, c'est là qu'il faut s'armer de patience, car même si on est tout content d'avoir réussi nos premiers savons, il faut attendre entre 6 et 8 semaines avant de pouvoir s'en servir, afin que la soude soit bien toute éliminée.

Et voici le résultat :

savon1

Du coup, j'ai eu envie de faire des savons à toutes les sauces, notamment grâce à des macérats huileux : j'ai pris tout ce que je trouvais dans mon jardin, différentes huiles végétales et j'ai fait une ribambelle de macérats qui j'espère donneront une bonne odeur à mes futurs savons :

macerat

 dans l'ordre : rose, coquelicot, lilas, acacia, paquerette, et re-lilas, avec huile de sésame, de tournesol ou d'olive.

Dans deux mois, je filtre, je saponifie, et j'attends encore un mois et demi.

Les savons, c'est vraiment une histoire de patience.....