Il y a quelque temps, Anne-Marie, une amie, m'a demandée d'animer un atelier cosméto sur les problèmes de circulation du sang et sur la cellulite.

Nous avons donc décidé d'organiser un atelier dans son institut un samedi matin.

Au programme : tisanes, petits gâteaux aux fleurs, et gel jambes légères.

Avant de commencer, il m'a semblé indispensable de rappeler les règles d'utilisation des huiles essentielles!!!

UNE HUILE ESSENTIELLE EST TRÈS PUISSANTE.

Il faut donc l'utiliser de façon appropriée en respectant une certaine posologie :  5% maximum dans un produit en utilisation externe (sur la peau), 2 gouttes 3 fois pas jour dans une cuillère d'huile ou de miel pendant 21 jours maximum en interne. 

Petit exemple de la puissance : mettez une goutte d'huile essentielle sur le sol et faites-y passer dessus un ballon de baudruche, il explosera car le caoutchouc sera brûlé!

Autre élément à prendre en compte : les contre indications selon les huiles : grossesses, cancer, maladie rénale, etc.

Mais une fois ces mises en garde abordées, nous avons parlé des problèmes de circulation de sang et de cellulite. L'été approchant, il est temps de drainer, traiter, éliminer, pour être la plus belle sur la plage.

anne marie2

Comme nous n'avions que deux heures, j'avais préparé le gel jambes lourdes en avance, que j'avais disposé dans des roll-on de déodorants vides lavés et désinfectés. Je fais le même depuis pas mal de temps. Pourquoi changer une recette qui marche???

Pour 100ml il faut :

- 90 ml d'hydrolat de cyprès, hélichryse ou hamamélis (ce que vous trouvez ou un mix des trois)

- quelques pincées de gomme guar (magasin bio, rayon agar agar, levure)

- huile végétale de calophylle : 1  à 2 cuillères à café

- huiles essentielles : patchouli, cyprès toujours vert, lentisque pistachier, menthe poivrée, genévrier - 20 gouttes de chaque

Mélanger l'hydrolat et la gomme guar d'un coté, l'huile végétale et les huiles essentielles de l'autre. Puis tout mélanger ensemble. Le gel se conservera 15 jours bien bon au frigo.

Mais un soin en externe ne suffit pas généralement. Il faut également prendre des actifs en interne, soit grâce à une tisane ou pour les plus pressées, à des teintures mères ou des macérâts glycérinés (sorbier, marronnier, châtaigner).

Pour la tisane, je l'achète toute prête chez l'herboriste. Mais, si vous avez le temps vous pouvez la faire vous même et ramasser les plantes dont vous avez besoin : feuilles de noisetier, feuilles de vigne rouge, fleurs de mélilot, marrons concassés, un peu de verveine ou d'écorce d'agrume pour le goût.

Nous avons donc partagé la tisane jambes légères, des petits sablés aux fleurs de sureau et un cake sans lait aux fleurs d'hibiscus. Il faut bien joindre l'utile à l'agréable...

NB : nous avons les jambes lourdes ou gonflées à cause :

- d'un manque de tonicité des petits clapets (valvules) des veines, le sang a donc du mal à remonter vers le coeur

- d'un manque d'imperméabilité et d'élasticité des parois des veines, de ce fait, les liquides sortent des veines et gonflent les jambes