table

La macération dans l'alcool porte plusieurs noms : fait maison, on appelle cela macérat alcoolique ou alcoolature. Fait dans un labo etvendu en pharmacie ou herboristerie, cela porte le nom de teinture mère. 

Les macérâts alcooliques ou alcoolature se font de plus en plus rares en pharmacie, la réalisation maison permet de combler nos besoins et c’est très économique.

De plus, le fait de ramasser ses propres plantes permet de s'assurer de la qualité de l'alcoolature, car certains labos congèlent systématiquement leurs plantes afin de pouvoir gérer l'offre et la demande.

 

Les ingrédients

- une plante fraîche ramassée à l’instant

- de l’alcool à 60, 70, 80 ou 90%

 

La réalisation :

Lorsque vous avez déterminé l’alcoolature que vous souhaitez réaliser et que vous avez repéré l’endroit où vous allez trouver la plante, prenez un petit pot de verre lavé et préalablement désinfecté, verser l’alcool fort type vodka, alcool à fruits ou autre, fermez le pot et allez sur le lieu de cueillette.

Cueillez alors la plante choisie en mettant un peu de toutes les parties de la plante, feuille, tige, fleur, racine afin de respecter le "totum" de la plante (cela doit faire environ 1/4 de la totalité de plante au final) et 3/4 de la partie qui vous intéresse.

Ex : pour un macérât anti-décalcification, on mettra 3/4 de racine de pâquerette, et 1/4 d’un mélange feuille, fleur, tige).

Laisser macérer 2 à 6 mois, dans un endroit sec et à l’abri de la lumière et du soleil. Secouer deux fois par semaine. Puis filtrer et verser dans un flacon goutte à goutte.

En cas de crise, on peut prendre 10 gouttes trois fois par jours.

En entretien, prendre 3 à 5 gouttes par jour.

 

Quelques exemples d’alcoolature faciles à réaliser :

- rumex : pour détoxifier contre les métaux lourds (racine à l’automne, fleur au printemps)

- pissenlit : puissant dépuratif, agit sur le foie, la vésicule biliaire et le rein, et facilite l'élimination des toxines - eracine

- plantain : Anti-inflammatoire, antitussif, traitement des affections respiratoires, des inflammations des muqueuses et des inflammations cutanées, des plaies, des brûlures, des crevasses, des gerçures, traitement des infections urinaires, des hémorroïdes et de la constipation - feuille

- millepertuis : nerf (sciatique etc) - sommités fleuries

 

Lors du dernier atelier des Parenthèses, nous avons réalisé trois macérationss : vinaigre, alcool et huile.

Voici le résultats. Le plus dur a été de casser les marrons !

3 macérats